Le pendant des Mémoires d'Hadrien et leur entier contraire ; correspondance 1964-1967

Le pendant des Mémoires d'Hadrien et leur entier contraire ; correspondance 1964-1967 (préface Elyane Dezon-Jones et Michèle Sarde)

Résumé

Ce projet de correspondance générale qui court d'Hadrien (parution des Mémoires d'Hadrien en 1951) à Zénon, protagoniste de L'oeuvre au noir qui paraîtra en 1968, approche de son but. De 1964 à 1967, Marguerite Yourcenar travaille sur trois ouvrages : Fleuve profond, sombre rivière, La Couronne et la lyre, L'OEuvre au noir. La question de la traduction est omniprésente dans les lettres car « Fleuve profond, sombre rivière se compose d'une étude sur la poésie populaire et la mystique des Noirs des États- Unis, [...] et d'une traduction d'environ deux cents Negro Spirituals ». Quant à La Couronne et la lyre, c'est « genre Fleuve profond, mais il s'agit cette fois de poètes grecs ». Travailler à cet ouvrage est pour Yourcenar un « divertissement » par rapport aux luttes permanentes contre les « négligences » des éditeurs - thème récurrent des lettres - mais aussi et surtout aux difficultés rencontrées avec Plon à propos de la publication de L'OEuvre au noir. Yourcenar refuse en effet de publier son livre dans « une maison d'édition absorbée par un trust ». La composition soumise aux aléas de la bataille juridique aboutit à la modification profonde du texte initial. Dans sa Note à L'OEuvre au noir, elle expose comment « un récit d'une cinquantaine de pages, «D'après Du¨rer» s'est transformé en «un long roman historique» ». À cause de son désir de résilier un contrat d'édition, Yourcenar a gagné du temps en croyant le perdre et ajoute à L'OEuvre au noir une série de personnages qui en fait vraiment « le pendant des Mémoires d'Hadrien ». Texte établi et annoté par Bruno Blanckeman et Rémy Poignault. Préfacé et coordonné par Elyane Dezon-Jones et Michèle Sarde.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782072790119

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    630 Pages

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    672 g

  • Distributeur

    Sodis

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Art épistolaire, Correspondance, Discours

Marguerite Yourcenar

1903-1987 Marguerite de Crayencour est née le 8 juin 1903, à Bruxelles, d'une mère belge qu'elle perd à la naissance. Élevée par son père, un anticonformiste, grand voyageur et très cultivé, elle passe son baccalauréat à Nice, sans avoir fréquenté l'école. Son premier poème dialogué est publié à compte d'auteur en 1919 et signé Yourcenar, anagramme de son nom de famille.ÿEn 1939, son père est mort depuis dix ans, elle manque d'argent et l'Europe s'agite dangereusement. Elle part aux États-Unis pour rejoindre Grace Frick, son amie. Elle y passera le reste de sa vie: citoyenne américaine en 1947, elle enseignera la littérature française jusqu'en 49.Son roman Les Mémoires d'Hadrien, en 1951, connaît un succès mondial et lui vaut le statut définitif d'écrivain, consacré en 70 par son élection à l'Académie Royale de langue belge et de littérature française et onze ans plus tard, par son entrée à l'Académie française.Sa vie se partage entre l'écriture dans l'isolement de l'île des Monts-Déserts et de longs voyages dont un périple autour du monde avec Jerry Wilson, son dernier compagnon. Elle meurt en décembre 87 à Bar Harbor, aux Etats-Unis.ÿDes romans historiques aux mémoires autobiographiques, l'oeuvre de Yourcenar s'inscrit en marge du courant engagé de son époque. Retour à l'esthétisme et à la tradition avec le désir d'affirmer la finalité de la littérature: la narration. Inspirée par la sagesse orientale, la pensée de l'écrivain ne s'est jamais éloignée de l'humanisme de la Renaissance.

empty