Ink book

  • Imaginez-vous un matin au réveil. Vous vous apprêtez à vous lever, mais soudain vous constatez que votre corps s'est curieusement transformé : votre dos est recouvert d'une carapace ; à la place de vos bras et de vos jambes, de nombreuses pattes ont poussé ! Cette histoire vous semble grotesque, abracadabrante ? Telle est pourtant la terrible mésaventure qui arrive à Gregor Samsa, le héros de La Métamorphose...

    © Flammarion, Paris, 1999.
    Édition revue, 2014.
    Illustration : Laurent Rivelaygue © Flammarion VO : Die Verwandlung

  • Le procès

    Franz Kafka

    Comme un long cauchemar...un personnage sans nom k.
    Une arrestation sans motif. des juges inaccessibles. un avocat introuvable. des portes qui s'ouvrent sur des scènes interdites. un lent glissement des choses vers le néant, l'absurde. pour finir, une exécution inéluctable.

    Roman existentialiste avant la lettre, roman de l'angoisse, de la culpabilité pour les uns, roman manifeste, roman symbole de la montée du totalitarisme pour les autres : " le procès " résiste à toutes les interprétations ! signe évident d'une oeuvre majeure qui traite de la condition humaine dans ce qu'elle a de plus essentiel.

  • Lettre au père

    Franz Kafka

    « Très cher père, Tu m'as demandé récemment pourquoi je prétends avoir peur de toi. Comme d'habitude, je n'ai rien su te répondre... » Réel et fiction ne font qu'un dans la lettre désespérée que Kafka adresse à son père. Il tente, en vain, de comprendre leur relation qui mêle admiration et répulsion, peur et amour, respect et mépris.

  • Le château

    Franz Kafka

    « - Dans quel village me suis-je égaré ? Y a-t-il donc ici un château ?
    - Mais oui, dit le jeune homme lentement, et quelques-uns des paysans hochèrent la tête, c'est le château de M. le Comte Westwest.
    - Il faut avoir une autorisation pour pouvoir passer la nuit ? demanda K. comme s'il cherchait à se convaincre qu'il n'avait pas rêvé ce qu'on lui avait dit.
    - Il faut avoir une autorisation, lui fut-il répondu, et le jeune homme, étendant le bras, demanda, comme pour railler K., à l'aubergiste et aux clients :
    - À moins qu'on ne puisse s'en passer ?... »

  • Dans la colonie pénitentiaire d'un pays indéterminé, un voyageur est appelé à assister à l'exécution d'un condamné. Celle-ci s'effectue à l'aide d'une machine hautement sophistiquée qui permet de torturer le mourant pendant douze heures tandis que les pointes acérées d'une herse lui inscrivent le motif de son supplice dans la chair comme autant de stylets sanglants et mortels.

    Comme une loyauté aveugle à la barbarie...




    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

empty