Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 01/05/2021

  • à la fin du xixe siècle, par un froid dimanche de novembre, un garçon de quinze ans, françois seurel, qui habite auprès de ses parents instituteurs une longue maison rouge -l'école du village-, attend la venue d'augustin que sa mère a décidé de mettre ici en pension pour qu'il suive le cours supérieur: l'arrivée du grand meaulnes à sainte-agathe va bouleverser l'enfance finissante de françois...
    Lorsqu'en 1913 paraît le roman d'alainfournier, bien des thèmes qu'il met en scène -saltimbanques, fêtes enfantines, domaines mystérieux- appartiennent à la littérature passée, et le lecteur songe à nerval et à sylvie. mais en dépassant le réalisme du xixe siècle pour s'établir, entre aventure et nostalgie, aux frontières du merveilleux, il ouvre à un monde d'une sensibilité toujours frémissante, et qui n'a pas vieilli.

  • En 1913, Rachilde croyait apercevoir derrière les pages du Grand Meaulnes tout juste paru "une fée qui vous guette" pour vous jeter au visage "le don d'enfance" . Bel éloge, quoique non dépourvu d'ambiguïté. Rachilde signalait par là la poétisation du réel qui demeure aujourd'hui encore l'un des charmes les plus actifs du roman. Mais elle ouvrait la porte, pour qui lisait à une moindre profondeur, à un malentendu durable.
    Peu de romans sont plus célèbres que Le Grand Meaulnes. Peu ont une place comparable dans le paysage littéraire. Sans doute la mort à l'ennemi d'Alain-Fournier, en septembre 1914, n'y est-elle pas pour rien, qui fit de lui un jeune homme irrévocable et de l'ouvrage un livre unique. Mais peu de romans sont aussi souvent lus "en surface" , là où les apparences sont trompeuses. Ainsi a-t-on pu prendre pour un texte peu construit et destiné aux adolescents ce qui est en réalité un concerto en trois mouvements et un roman pour adultes "avertis" , une sombre et cruelle histoire de déception, de désenchantement (ce désenchantement qui serait bientôt le terrain favori de la modernité littéraire), de dégonflement, dit Philippe Berthier dans sa décapante préface, le "dégonflement, voulu et méchant, d'un très bref et miraculeux mirage" .
    Un mirage en effet. Yvonne de Galais a quelque chose de la Mélisande de Maeterlinck et Debussy : elle n'est "pas d'ici" . Et Augustin Meaulnes tombe à Sainte-Agathe comme un aérolithe - premiers mots du livre : "Il arriva chez nous" -, chamboule tout, puis disparaît. Il est l'un de ces êtres qui "paraissent autour d'eux créer comme un monde inconnu" . Son ami Seurel, le narrateur du roman, ne peut que l'imaginer partant "pour de nouvelles aventures" , dont on ne saura rien.
    Ainsi se termine Le Grand Meaulnes, mystérieusement. Rien de moins simple que la simplicité de ce livre. Il se nourrit de toute une bibliothèque secrète, qui va des récits du Graal à la Sylvie de Nerval et à Pelléas en passant par le roman d'aventures anglo-saxon. Et bien que Fournier se soit efforcé de gazer la violence latente chez Meaulnes (qui fait songer à celle de Golaud) et les pulsions liées à une sexualité intense et compliquée, l'une et les autres affleurent.
    On touche là un point névralgique du livre ; il suffit pour s'en persuader de consulter le chapitre finalement retranché par l'auteur et qui figure ici parmi les esquisses manuscrites éclairant la genèse de l'ouvrage. Ou encore les lettres et documents rassemblés à la suite du roman. Ils racontent l'histoire d'une passion impossible, celle que Fournier éprouva pour Yvonne de Quiévrecourt, la jeune femme rencontrée en 1905 et à qui le personnage d'Yvonne de Galais doit beaucoup.
    Mais ils retracent aussi, d'une autre manière que les esquisses, la genèse du livre qui s'écrit de 1904 à 1913. Les deux aventures - un inguérissable rêve amoureux, une expérience d'écriture unique - ont partie liée et s'entrecroisent.

  • Le roman d'Alain-Fournier est enrichi d'une préface inédite de Pierre Péju et d'un long portrait de l'auteur par son ami Jacques Rivière : deux textes permettant de mieux comprendre les circonstances de l'élaboration du Grand Meaulnes et sa place particulière dans la littérature française.

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • Alain-Fournier, on le sait peu, n'a pas écrit que "Le Grand Meaulnes". La rédaction de son oeuvre la plus célèbre a été précédée, ou accompagnée, d'un ensemble de textes, en vers ou en prose, qui méritent d'être lus pour eux-mêmes. Dix ans après la disparition de l'écrivain mort au front en 1914, sa soeur Isabelle et son beau-frère Jacques Rivière, le directeur de La Nouvelle Revue française, avaient choisi le titre de Miracles pour ce volume qu'ils avaient fait paraître (et qui a été publié en son temps au Livre de Poche). C'est ce recueil qu'on lira ici, augmenté d'un ensemble d'articles et chroniques parus dans des revues et journaux de 1907 à 1914. La maturation littéraire ainsi que l'évolution idéologique du jeune écrivain s'y découvrent, en même temps que s'y retrouvent quantité de thèmes qui viendront nourrir le célèbre roman de 1913. Le lecteur entre ici dans l'atelier d'Alain-Fournier. Cette édition devrait devenir l'édition de référence.

  • Cévennes sauvages

    Alain Fournier

    • Alcide
    • 29 Octobre 2020

    Photographe animalier et de nature réputé, Alain Fournier a arpenté les Cévennes à la recherche des plus étonnantes rencontres. Au gré de somptueuses images, au coeur de paysage enchanteurs glanés au rythme des saisons, voici les vallées, les tourbières, les forêts, les orchidées, les mouflons, le Circaète Jean-le-Blanc, le Hibou moyen-duc, la Linotte mélodieuse... la nature par excellence.

  • Insectes du sud

    Alain Fournier

    • Alcide
    • 1 Septembre 2013

    Alain Fournier a passé son enfance en Camargue, rêvant d'arpenter des étendues lointaines et sauvages. Quelques années plus tard, il découvre les Etats-Unis, l'Afrique de l'Est, puis le reste du monde, du Népal à la Turquie, de la Guyane à l'Ecosse. Mais c'est dans le Sud de la France qu'il revient conjuguer son amour de la photo avec celui des animaux. Il collabore à divers magazines spécialisés comme Nat'Images, Image & Nature et ses photos ont été récompensées à plusieurs reprises, notamment au festival de la Camargue, aux festivals internationaux de Montier-en-Der et de Festimages, aux Rencontres Saron Photo Nature. Distingué en 2008 meilleur auteur à la Fédération photographique de France, son travail est diffusé par l'agence BIOS et Naturimages.
    />

  • Ce sont deux jeunes gens qui viennent de leur province.
    L'un est du berry, c'est henri fournier qui signera en 1913. du pseudonyme d'alain-fournier, son premier roman le grand meaulnes, un livre aujourd'hui devenu un mythe. l'autre est jacques rivière. il vient de la gironde et deviendra le directeur de la prestigieuse nouvelle revue française, fondée par andré gide, à laquelle il sacrifiera son aeuvre personnelle.
    Ils ont dix-sept ans en 1903.
    Leur amitié est née d'une lecture du poète henri de régnier qui a porté au comble un commun amour de la littérature et de l'art.
    Ils délaisseront vite leurs études pour courir les librairies, les musées, les salles de concerts et les rues de paris, " coeur du monde ".
    Leur correspondance est un tableau vivant de leur histoire personnelle et de celle du monde qui les entoure de richesses foisonnantes dont leur époque déborde.
    Les lettres sont groupées par thèmes qui évoquent les grands moments de leur amitié : les livres, l'angleterre.
    Gide, les vacances, la guerre. oú alain-fournier trouva la mort le 22 septembre 1914 à l'âge de vingt-huit ans.

    Sur commande
  • Le guide idéal pour l'élevage amateur du lapin.
    Pour débuter sans problème un petit élevage familial, le lapin est l'animal idéal : particulièrement sociable et docile, il ne pose guère de problèmes.

    Tout connaître sur les lapins : anatomie et physiologie, catalogue des races tout illustré, les maladies les plus courantes.

    Les secrets pour réussir : le bon matériel, aménager un clapier, l'alimentation, la reproduction, etc.

    Une iconographie instructive et de qualité :
    Des plans et des schémas, ainsi que de nombreuses photographies.

  • When Meaulnes first arrives at the local school in Sologne, everyone is captivated by his good looks, daring and charisma. But when Meaulnes disappears for several days, and returns with tales of a strange party at a mysterious house and a beautiful girl hidden within it, he has been changed forever.

  • Un livre très illustré, dédié à une seule race.

    Tous les renseignements pratiques sur le choix, l'éducation, les soins, l'alimentation, le comportement, la reproduction et les expositions.

    Le standard de la race détaillé point par point.

  • Entretien du chien

    Alain Fournier

    • Artemis
    • 5 Juillet 2007

    Destiné à toute la famille, ce petit manuel très illustré vous donne toutes les informations pour assurer à votre compagnon à quatre pattes la meilleure hygiène de vie possible et lui permettre ainsi de battre des records de longévité.

  • Comme l'écrit Dick Rivers dans notre préface, « impossible d'imaginer le monde du rock'n'roll, de la country et de la pop music en général sans l'oeuvre des frères Everly ». À l'instar de Buddy Holly et du King de « Love Me Tender », ils ont donné ses lettres de noblesse et de tendresse à cette musique qui n'était pas que rebelle. En France, qui d'autre qu'Alain Fournier pouvait, par le menu, présenter cette oeuvre magistrale ? Né en 1943, ancien professeur d'Éducation physique, correspondant depuis 1974 de l'Everly Brothers International Fan Club et président du Country Music Memorial, il ouvre à nos lecteurs ses collections, ses connaissances, ses souvenirs... et sa passion.

  • Le vache

    Alain Fournier

    • Artemis
    • 18 Octobre 2007

    Vénérée depuis la plus haute antiquité, la vache est un animal qui suscite la sympathie et qui reste, malgré les aléas, toujours à la mode.
    Elle a laissé son empreinte partout, dans la publicité comme dans les bandes dessinées, à la télévision comme au cinéma, dans la peinture comme dans la photographie, etc. en effet, qui ne connaît pas la célèbre marguerite, l'héroïne du film la vache et le prisonnieroe la domestication des bovins remonte à plusieurs milliers d'années, mais leur sélection, et donc l'apparition de critères précis définissant les races de vache, ne date que du xixe siècle.
    Cependant, la mécanisation de l'agriculture a bien failli faire disparaître plusieurs races bovines, heureusement sauvées grâce à la mise en place de programmes de conservation. et de nos jours, personne n'imagine un paysage de campagne sans la présence de vaches broutant paisiblement dans un pré.

  • Gai et plein de vivacité, le russell terrier - soit jack ou parson - séduit par sa joie de vivre jamais prise en défaut.
    Véritable boule d'énergie c'est un sportif accompli, capable de contenter tout agilitiste chevronné. Mais la véritable passion du russell terrier c'est la chasse, activité pour laquelle il est particulièrement adapté par sa morphologie, son caractère, et son endurance. II est certes parfois un peu tout fou, de temps en temps un peu voyou, mais une bonne éducation fait de ce petit chenapan à l'intelligence étonnante un parfait chien de compagnie.

  • Entretien du chat

    Alain Fournier

    • Artemis
    • 5 Juillet 2007

    Destiné à toute la famille, ce petit manuel très illustré vous donne toute les infos pour que votre petit compagnon traverse l'existence dans les meilleures conditions possibles.

  • Une robe bleue unique, douce et laineuse, des yeux d'or cuivré, une allure majestueuse : le chartreux ne passe pas inaperçu.
    De tempérament plutôt indépendant et de forte personnalité, il attire tous les regards lorsqu'il s'avance tranquillement dans une pièce. Imperturbable, il s'adapte à toutes les situations, qu'il vive en appartement ou dans une maison avec jardin, et son insolente santé en fait un des chats les plus robustes. Le chartreux, un compagnon parfait ? C'est ce que vous découvrirez dans ce livre magnifique.

  • Le lhassa apso

    Alain Fournier

    Né du croisement entre le terrier tibétain et l'epagneul tibétain, le lhassa apso s'est développé dans les monastères bouddhistes et dans les villages situés autour de la ville sacrée de lhassa.
    Gai, joueur, étonnamment robuste, le lhassa est le chien idéal en appartement, excellent compagnon pour les adultes et surtout pour les enfants, avec lesquels il sait tisser des liens très forts. dans ce guide photographique, l'auteur, vétérinaire et grand passionné du lhassa apso, vous fournit de précieux renseignements sur : les origines et l'histoire de la race ; le choix d'un chiot, pour pouvoir repérer celui qui répondra le mieux à vos attentes ; l'apprentissage de la propreté et les règles de base de l'éducation ; les exercices simples du dressage ; l'essentiel des règles concernant l'alimentation, la santé et l'hygiène.
    Ce guide, complet et abondamment illustré, répondra à routes les questions que vous vous posez pour vivre dans les meilleures conditions avec votre lhassa apso.

  • À la fin de la Guerre de Cent Ans, Bordeaux manque de pain. La guerre a vidé de nombreux villages, les terres sont retournées à la forêt. Des petits groupes de "colons" sont formés pour les repeupler.

    Au bord du chemin de Compostelle, à quelques lieues de Bordeaux, le village du Pontet renaît, sous la tutelle de maître Tullier, marchand et jurat bordelais.
    Dix ans plus tard, en 1463, le Pontet a prospéré, à l'écart des querelles bordelaises entre les nostalgiques de la période anglaise, les partisans loyaux du nouveau roi Louis XI, et les grands seigneurs en révolte contre des visées absolutistes qui vont les dépouiller de leur puissance. Mais lorsque trois paysannes de passage près du village disparaissent, un nouveau péril menace le Pontet Pendant un hiver glacial, c'est sur les chemins enneigés de la profonde forêt toute proche de Bordeaux et dans les rues étroites de la cité aquitaine, que se déroule le récit. Et ce sont les démons même d'un Moyen Âge finissant et d'une guerre d'un siècle aux blessures encore vives que Thomas Russ, le neveu franco-anglais de maître Tullier, et son aide flamande, la charmante Paula, devront affronter pour parvenir à sauver le village qu'Aymon Tullier leur a confié.

  • Mettre au jour un inédit d'Alain-Fournier revient un peu à exhumer les reliques d'un être cher que l'on croyait perdu. Que serait devenue l'reuvre de l'auteur du Grand Meaulnes si la guerre ne l'avait emporté en pleine gloire ?
    Comme dans Le Grand Meaulnes, c'est sur le thème de la quête éperdue de la pureté qu'Alain-Fournier tend la trame de son écheveau. On retrouve, dans Colombe Blanchet, transfigurés, les souvenirs et lieux d'enfance qui peuplent l'imaginaire du romancier, mais surtout et pour la première fois, les éléments de sa vie adulte cristallisés autour de Mirande où il fut en garnison.
    À celle qui lui inspira Yvonne de Galais, la seule femme capable de lui apporter « la paix et le repos », Alain-Fournier écrivait: « C'est à vous que j'aimerais raconter Colombe Blanchet, »

  • Le Grand Meaulnes, unique roman d'Alain-Fournier, est illuminé par Yvonne de Galais. Mais un autre personnage féminin, plus sombre, n'est pas moins important dans l'histoire : Valentine, la fiancée de Frantz de Galais.
    Comme Yvonne, Valentine est inspirée d'une femme que l'écrivain a connue : Jeanne Bruneau. La liaison entre cette jeune modiste berrichonne et l'écrivain a duré de février 1910 et avril 1912, deux ans qui correspondent à l'écriture du Grand Meaulnes.
    Les huit lettres à Jeanne et les documents liés à cet amour rassemblés ici permettent de découvrir un Alain-Fournier passionné, fiévreux, délicat et exigeant. Un jeune écrivain assoiffé d'absolu qui rêvait de faire partager son rêve à Jeanne/Valentine et que la Grande Guerre devait faucher en septembre 1914, à l'aube de sa carrière.

    Indisponible
empty