Damiani

  • Publiée par Damiani, cette édition de Wild Flowers est une version éditée et mise à jour de la publication de 1983 de Meyerowitz, son troisième livre devenu un classique dans les décennies qui ont suivi. Comprenant photographie de rue, portraits, natures mortes, paysages, vues urbaines et plus encore, Wild Flowers rassemble des photographies de toute la carrière de Meyerowitz, de 1967 à 2020, toutes florales à leur façon.

  • Anglais Namsa leuba crossed looks

    Leuba Namsa

    • Damiani
    • 9 Septembre 2021

    En plus de 90 photographies inspirées des cultures visuelles des pays d'Afrique de l'Ouest, leur mode et leur design, mais aussi leur histoire coloniale, cette première monographie présente le travail de Namsa Leuba, artiste guinéenne et suisse. Elle accompagne la première exposition solo de l'artiste aux Etats-Unis.

  • Médiations

    Susan Meiselas

    • Damiani
    • 22 Février 2018

    Catalogue en français de l'exposition consacrée à la grande photoreporter au Jeu de Paume (6 février - 20 mai 2018). Cette rétrospective Susan Meiselas réunit une sélection d'oeuvres des années 1970 à nos jours. Membre de l'agence Magnum depuis 1976, Susan Meiselas questionne la pratique documentaire. Elle s'est faite connaître par ses images sur les zones de conflit en Amérique centrale dans les années 1970 et 1980, notamment grâce à la force de ses photographies couleur.

  • Forty years of transformation and upheaval: compiling Martin Parr's longstanding love affair with Ireland Martin Parr (born 1952) has been taking photographs in Ireland for 40 years. His work covers many of the most significant moments in Ireland's recent history, encompassing the Pope's visit in 1979, when a third of the country's population attended Mass in Knock and Phoenix Park in Dublin, to gay weddings in 2019.

    Parr lived in the West of Ireland between 1980 and 1982. He photographed traditional aspects of rural life such as horse fairs and dances, but also looked at the first hints of Ireland's new wealth in the shape of the bungalows that were springing up everywhere, replacing more traditional dwellings. During subsequent trips to Ireland he explored the new estates around Dublin, documented the North and showed how, after the Good Friday agreement, the Troubles became the focus of a new tourist boom.

    The final chapter of this book portrays a contemporary Dublin where start-up companies are thriving, the docks area is being gentrified and where icons of wealth and modernity are ubiquitous. Ireland has also now voted to allow both abortion and gay weddings, developments that would have been unthinkable 40 years ago. Parr published a book of his original black-and-white photographs in 1984. A Fair Day had an introduction by Fintan O'Toole, who subsequently became Ireland's leading cultural commentator.

  • Ansel Adams avait développé un système de zonage allant de zéro à dix pour contrôler l'exposition de ses négatifs et obtenir des noir & blancs exceptionnels. Pour cet ouvrage, Mike Mandel s'est plongé dans plus de 50 000 images d'Ansel Adams disséminées dans quatre lieux d'archive différents. Il a conçu le déroulé intitulé "Zone 11" comme une volonté de proposer un nouveau regard sur le grand photographe de la nature américaine, pour montrer un Ansel Adams qui aurait outrepassé ses propres limites. Certaines de ses images sont des travaux de commande, d'autres sont le résultat de ses expérimentations au polaroïd, et elles sont agencées pour former une séquence inattendue.

  • La spirale fait sa première apparition dans l?oeuvre de Louise Bourgeois dans les années 1950. Depuis, ce motif n?a pas cessé d?apparaître aussi bien dans ses sculptures que dans ses dessins et peintures, et cela jusqu?en 2010, année de son décès. Ce livre, publié à l?occasion d'une exposition à la galerie Cheim & Read de New-York, est le premier ouvrage à attirer l?attention sur cette utilisation de la spirale, considerée par Louise Bourgeois comme une tentative de faire de l?ordre dans le chaos.

  • Michael Christopher Brown a suivi pendant plusieurs jours le cortège funèbre de Fidel Castro, l'ancien révolutionnaire et chef d'Etat cubain, à la fin de l'année 2016. Le photographe s'est penché depuis la fenêtre de sa voiture, côté passager, pour photographier les Cubains massés le long de l'autoroute, attendant de voir passer le convoi militaire chargé d'acheminer les cendres de Castro de La Havane à Santiago. L'ensemble de ses photographies est exposé aux Rencontres d'Arles en 2018.

  • Mistral est un portrait de la Provence observé à travers son vent légendaire. La photographe Rachel Cobb documente la présence de cette force de la nature sur la Vallée du Rhône et observe les liens étroits qu'elle entretient avec le territoire environnant, retrouvant ses traces dans l'architecture pro-vençale, dans l'agriculture, et dans tous les aspects de la culture régionale. Racontant un paysage qui avance au rythme des rafales, ces clichés propo-sent au lecteur une incursion intime dans une réalité qui doit au vent son identité, sa richesse et sa propre histoire. Pour la réalisation de cet ouvrage Rachel Cobb a régulièrement séjourné en Provence depuis les années 1980. Mistral est sa première monographie.

  • Réédition pour l'ouvrage de référence de Jack Pierson, compagnon de route de Nan Goldin, David Armstrong, Mark Morrisroe et Philip Lorca diCorcia à Boston dans les années 80. Publié pour la première fois au début des années 90, ce livre rassemble ses premières photos, prises dans les années 80, empreintes de mélancolie et souvent inspirées de sa vie personnelle, saisissant ses amis, amants et mentors artistiques aux premières heures de l'épidémie du Sida.

  • Numéro spécial issu de la collaboration entre Toilet Paper et Martin Parr.

    Édition spéciale du magazine surréaliste et provocateur, célébrant un échange photographique entre, d'une part, Maurizio Cattelan et Pierpaolo Ferrari et, d'autre part, le photographe britannique Martin Parr. Les fondateurs de Toilet Paper ont demandé à leur prestigieux invité de concevoir un dialogue entre leurs images et ses propres photographies. Le résultat se présente sous la forme d'un jeu de correspondances à la fois ironique, subversif et troublant, qui fait de ce numéro spécial un objet captivant au pouvoir fortement addictif.

    Egalement disponible en édition limitée accompagnée d'un sac en toile.

    Fondé en 2010 par Maurizio Cattelan et le photographe Pierpaolo Ferrari (Le Dictateur), Toilet Paper est un magazine sans équivalent. Dans le sillage de Permanent Food et de Charley, les projets cultes de Cattelan, Toilet Paper, mi-livre d'artistes, mi-magazine, interroge notre obsession contemporaine pour les images en explorant nos désirs et pulsions les plus indicibles. Constitué exclusivement de photographies, dont chacune est minutieusement construite au sein d'un environnement mental spécifique, Toilet Paper pervertit les codes de l'iconographie médiatique, empruntant à la mode, à la publicité, au cinéma, combinant photographie commerciale, récits visuels tordus et imagerie surréaliste pour créer une série de tableaux saisissants, mélanges de normalité dérangeante et de troublante ambiguïté, devant lesquels l'effroi se mêle au plaisir visuel. oeuvre d'art en tant que telle, Toilet Paper interroge aussi, de par l'accessibilité du format magazine et une large distribution, la nature et les limites du marché de l'art contemporain.

  • Anglais Valerie belin

    Valérie Belin

    • Damiani
    • 31 Janvier 2017

    Cet ouvrage présente les travaux de Valérie Belin réalisés entre 2007 et 2013, notamment les séries Corbeilles de Fruits, Lido, Ballroom Dancers, Vintage Cars, Têtes Couronnées, Black-Eyed Susan I et II, Décors, Mariées, Bob, Intérieurs ainsi que Still Life ou All Star. On y trouve également des vues d'exposition et des images de sa performance Comment devient-on Michael Jackson ? présentée au Centre Pompidou en 2004.

  • La photographe israélienne Michal Chelbin (né en 1974) a passé plusieurs années à parcourir l'Ukraine et l'Espagne pour explorer le lien et la tension entre les jeunes et leurs différents uniformes. Reconnue pour ses portraits d'adolescents de toute l'Europe de l'Est, elle voit l'adolescence comme une étape de la vie difficile à représenter dans toutes ses contradictions : la sortie de l'enfance, mais déjà des contextes et des vêtements étonnamment adultes. On retrouvait déjà cette tension dans ses travaux antérieurs sur les prisons pour mineurs ou les troupes itinérantes d'acrobates.

  • En 1976, Peter Schlesinger a visité la République du Yémen lors d'un voyage d'une semaine avec son partenaire, le photographe Eric Boman, en mission pour un magazine de mode français. Au cours de sa visite, Schlesinger a pris des centaines de photographies, documentant une civilisation ancienne avec son architecture et sa culture uniques, aujourd'hui effacée par les conflits politiques et la guerre civile. Les photographies de Schlesinger résument un moment de l'histoire du Yémen où l'influence de son passé s'exprimait encore dans l'imagination extraordinaire des artisans yéménites.

  • Le photographe Mel D. Cole a commencé à arpenter les rues de New York aux débuts de la pandémie de Covid 19, mais après la mort de George Floyd, son intérêt photographique s'est finalement porté sur les manifestations du mouvement Black Lives Matter. Inspiré par la tradition documentaire des années 1960, il a photographié ce qu'il voyait pour participer à constituer ce qu'il considère comme une "mémoire collective".

    In April 2020, during the early days of the COVID pandemic lockdowns, photographer Mel D. Cole started driving around New York City documenting the streets. This almost therapeutic exercise became a call to action upon the murder of George Floyd, and Cole dedicated the rest of 2020 to photographing the Black Lives Matter protests that swept the country. In addition to canvassing the action in New York City, Cole traveled to cover protests in Washington, DC, and Richmond, Virginia. The body of work he has produced from that electrifying summer is a powerful outpouring of the hurt, outrage, and courage of people compelled to take action following the brutal death of George Floyd. Inspired by the black-and-white documentary tradition of the 1960s, Cole seeks to create what he calls "a collective memory" that continues the legacy of the civil rights movement. That historical through-line is a bitter reminder of the oppression and resistance that continues today. Cole has said, "Shooting the Black Lives Matter movement is the most important work of my entire life. It meant the world to me to document and do this service. This is what I have, this is what I can bring to the table, and it's my eye, my platform to tell the stories."

  • Anglais Bill owens: altamont 1969

    Owens Bill

    • Damiani
    • 14 Février 2019

    Altamont présente la série de photographies prise par Bill Owens pendant le mythique festival que les Rolling Stones organisèrent en en 1969 en Californie. Le photographe y documente le désire liberté et de protestation qui caractérise une génération marquée par la guerre au Viet Nam, mais aussi, sur fond de musique psychédélique, la révolution culturelle personnifiée par les Jefferson Airplane, Carlos Santana ou encore les Hells Angels, chargés de la sécurité durant le festival.

  • À la suite du livre Fire Island Pines : Polaroids 1975-1983 publié en 2013, ce volume présente une nouvelle récolte de polaroids du photographe Tom Bianchi. Après le cadre naturaliste de la célèbre île new-yorkaise, c?est ici l?appartement de Bianchi situé dans le East Village qui devient le théâtre de ses mises en scène et de ses jeux érotiques, pour un livre à la fois physique et introspectif, dans lequel Bianchi a fidèlement documenté ses rencontres sexuelles en retournant souvent la caméra vers lui-même.

  • Peter Berlin: Icon rend hommage à celui qui, du début au milieu des années 1970, a révolutionné le paysage érotique homosexuel. Édité par Michael Bullock (BUTT, Pin-Up, Fantastic Man, Gentlewoman et Apartamento), le livre présente les clichés photographiques de Berlin à côté de ceux de Tom of Finland, Robert Mapplethorpe ou encore Andy Warhol.

empty