Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 01/03/2021

Revue Esse

  • Quand l'art se conjugue au politique, il implique d'emblée la mise à l'épreuve des frontières et finalités de l'art et se dissocie du rassurant crédo d'un art qui ne porte que sur lui-même. Réfléchir sur l'art en tenant compte du politique, c'est aborder les oeuvres en repérant les rapports de force qui s'y jouent, tant du côté du pouvoir que des contrepouvoirs, l'un n'existant pas sans les autres. Le désordre des choses. L'art et l'épreuve du politique accueille des essais critiques où l'art - ses pratiques, ses institutions, ses réseaux et les personnes qui y occupent un rôle - et se présente comme un espace d'analyse privilégié de l'oeuvre qui se veut prendre une distance face aux normes et aux règles. Le livre se divise en quatre parties, débutant avec un retour sur l'exposition Le Désordre des choses présentée à la Galerie de l'UQAM (Marie-Ève Charron et Thérèse St-Gelais), puis se poursuit avec les sections « Identités racisées et représentations » (Joséphine Bacon, Ariane De Blois, Agnès Berthelot-Raffard), « Pratiques critiques des institutions » (Chantal Mouffe, Véronique Leblanc, Caroline Monnet, Steve Lyons) et « S'affranchir des autorités » (Annie Gérin, Katrie Chagnon, Eduardo Ralickas, Stéphane Martelly).

  • Ce numéro s'intéresse aux rapports singuliers entre l'art et les féminismes. En tenant compte de la multiplicité des subjectivités et de l'hétérogénéité des femmes, il s'agit de faire connaitre comment les multiples pratiques et les théories sur l'art participent à déconstruire les oppressions et les limites liées au genre. On présente une sélection de pratiques féminines et féministes, militantes ou non, issues d'approches et de communautés diverses. Les différentes revendications, prises de position et affirmations témoignent de la diversité des artistes : subversion, soulèvement protestataire, remise en question des archétypes de genre et d'hétéronormativité, approche féministe postcoloniale, résurgence des pratiques ancestrales, représentation de soi, utilisation consciente et assumée de la séduction sont autant de manières de dire, encore, la nécessité des féminismes.

    Auteurs :
    Dominique Allard, Florence Andoka, Sylvette Babin, Valerie Behiery, Anja Bock, Alex Bowron, Nanne Buurman, Clelia Coussonnet, Sophie Drouin, Anne-Marie Dubois, Dominique Fontaine, Jill Glessing, Nuria Carton de Grammont, Jennifer Griffiths, Dominic Hardy, Véronique Hudon, Maude Johnson, Koyo Kouoh, Emily LaBarge, Catherine Lavoie-Marcus, Magali Lesauvage, Christine Major, Jennifer McVeigh, Vanessa Morisset, Céline Piettre, Sonia Recasens, Dominique Sirois- Rouleau, Thérèse St-Gelais, Anne-Marie St-Jean Aubre, Léa Toulouse, Anne-Marie Trépanier.

    Artistes :
    Arwa Abouon, Marie-Claire Blais, Catherine Bolduc, Maja Borg, Sonia Boyce, Lucía Cuba, Cassils, Nick Cave, Compagnie Dave St-Pierre inc, Julie Delporte, Disnovation.org, Femen, Helena Martin Franco, Joscelyn Gardner, Ghazel, Andréanne Godin, Nadège Grebmeier Forget, Maïmouna Guerresi, Nelson Henricks, Rachel Louise Hodgson, Jim Holyoak, Maria Hupfield, Tsema Igharas, Myriam Jacob-Allard, Sophie Jodoin, Manon Labrecque, Michelle Lacombe, Gabrielle Lajoie-Bergeron, Anne Le Beau, Teresa Margolles, Myriam Mihindou, Dayna McLeod, Claire Milbrath, National Women's Liberation Party, Jeneen Frei Njootli, Hervé Paraponaris, Harald Szeemann, Janice Toulouse, Jim Verburg, Kim Waldron, Olivia Whetung, Billie Zangewa.

    Sur commande
  • Alors que la conception classique du paysage suppose une nature stable, permanente et harmonieuse et que la vision romantique entrevoit la nature comme une puissance chaotique, les pratiques artistiques actuelles semblent plutôt explorer les effets réciproques que génère l'interaction dynamique entre l'humain et la matière. Ce dossier revisite la notion de paysage comme genre artistique, à travers les différentes manifestations artistiques contemporaines.

    Sur commande
  • Esse t.83 ; religions

    Collectif

    Le retour en force de la religion dans les débats sociopolitiques et philosophiques actuels est un phénomène sur lequel la revue esse s'est penché pour tenter d'en saisir les échos dans le champ des arts visuels. Dans la foulée des discussions qui ont cours depuis quelques années sur la place de la religion dans l'art contemporain, ce dossier interroge la manière dont les artistes réagissent face à cette problématique. Ainsi, que ce soit par la création d'oeuvres de fiction à caractère critique ou humoristique, par l'emprunt, la subversion ou l'amalgame des codes religieux, par des références directes ou symboliques, ou encore par la reproduction de certains rituels, les oeuvres mises en valeur dans ce numéro abordent le thème des religions par l'entremise de problématiques qui révèlent le caractère actuel de sa prégnance.

  • Les pratiques artistiques ne cessent de déborder le champ des arts pour s'approprier des codes, des gestes, des dispositifs issus des autres sphères sociales et culturelles. Mais l'appropriation pose également la question de la responsabilité sociale des artistes et des commissaires, comme l'ont bien mis en évidence les récents débats autour de l'appropriation culturelle. Ce numéro tente de prendre une certaine distance par rapport à la polarisation des controverses afin d'essayer de mieux comprendre ce que les différentes formes d'appropriation nous révèlent de la création actuelle à la fois au niveau esthétique, éthique et politique.

    Sur commande
  • Les bibliothèques sont des établissements qui ne se contentent pas d'accumuler le savoir, mais le sacralisent pour la postérité. Pourtant avec l'avancée de la numérisation dans les établissements du monde entier, la bibliothèque en tant que lieu physique voit son rôle fluctuer constamment. Comment les artistes abordent-ils ce mouvement séismique ? De quelle manière les artistes ont-ils incorporé la culture livresque dans leurs oeuvres ? Quelles sont les avenues théoriques qui motivent l'expression critique sur la transformation du rôle de la bibliothèque ? Ce numéro explore le rôle, le statut et la fonction de la bibliothèque dans l'art contemporain.

    Sur commande
  • Prendre position.
    Peu de critiques osent encore contester le pouvoir intellectuel assumé par certaines institutions ainsi que par certaines tribunes qui influencent les orientations artistiques et conditionnent les discours. Ce numéro ouvre un espace de réflexion sur les formes et les conditions de la prise de position critique dans le champ de l'art actuel.

  • Vendu - sold

    Collectif

  • Esse - esse51

    Collectif

  • Esse - esse52

    Collectif

empty