Ouest France

  • Le 6 juin 1944 à l'aube, se met en branle la plus grande opération amphibie jamais réalisée dans l'histoire de l'humanité.
    L'opération Overlord, commandée par le général Dwight David Eisenhower, regroupe près de sept mille navires de tous types sur lesquels plus de 300 000 hommes sont embarqués. Cinq secteurs de plages sur les côtes du Calvados et de la Manche sont délimités : Utah, Omaha, Gold, Juno et Sword. Quelques heures avant l'arrivée des péniches, des parachutistes sautent sur Sainte- Mère- Eglise et sur Pegasus Bridge.
    Peu après minuit, le Jour J commence. Du 6 au 20 août 1944, la guerre fait rage en Normandie : d'abord sur les plages, puis dans les haies des bocages et dans la plaine de Caen. La Basse-Normandie paie un prix très élevé pour sa libération, mais celle-ci était la clé pour délivrer définitivement l'Europe du joug nazi et apporter une issue à la Seconde Guerre mondiale.

  • ré est peut-être l'île charentaise la plus élégante mais sûrement la plus en vogue.
    l'été, elle attire cavaliers et surfeurs. l'hiver, on vient y pêcher la crevette et s'enivrer des vents iodés. sa recette : une dizaine de villages, quelques ports colorés et un air de liberté. entre le phare des baleines et le petit bois de trousse-chemise, s'étend la plus belle plage de l'île : trois kilomètres de sable bordés par des hautes dunes fragiles plantées d'oyats en lisière d'un bois de conifères tièdes et odorants.
    bien abrité de la houle et du vent du large, le fier d'ars est une grande baie enfermée par les vasières et les marais salants. cet environnement exceptionnel est situé sur une voie de migration drainant les oiseaux de l'europe du nord. ainsi, on observe le vol puissant des oies bernaches et le ballet des courlis cendrés, des pluviers argentés ou des chevaliers gambettes. au printemps, des colonies d'avocettes, de tadornes et de gorgebleues viennent nicher discrètement.
    enfin, sa capitale saint-martin est l'un des plus beaux fleurons de l'art militaire de vauban. bâtie sur la route des étoiles de pierre, elle est encerclée par une citadelle et des murailles où l'on a multiplié demi-lunes, bastions, corps de garde, courtines, orillons, contrescarpes et fossés. ses murs résonnent encore du souvenir des prisonniers célèbres - le capitaine dreyfus ou papillon - qui s'en allaient au siècle dernier pour le bagne de cayenne.

  • L'île d'Oléron, reliée au continent par un pont routier, est la plus grande des îles françaises métropolitaines après la Corse. Du nord au sud, les principales communes sont Saint-Denis et Saint-Georges, bourg médiéval comprenant de nombreux témoignages architecturaux d'Aliénor d'Aquitaine et une des plus belles églises romanes de France, Saint-Pierre (la capitale de l'île), le Château qui doit son nom à la forteresse du XVIIe siècle conçue par Vauban et le Grand-Village-Plage. Il y a aussi d'autres villages, des ports comme La Cotinière et d'anciens marais salants transformés en claires où sont affinées les célèbres huîtres de Marennes-Oléron. Sur la côte est, on aperçoit très bien le fort Boyard, et, à la pointe nord de l'île, sur la commune de Saint-Denisd'Oléron, se dresse le célèbre phare de Chassiron. Au sud de l'île, Saint-Trojan-les-Bains est célèbre
    pour sa forêt. Son train touristique, sa vaste plage de la côte ouest en font certainement le lieu le plus balnéaire de l'île.

  • Noirmoutier est toute proche du continent.
    Cette fine langue de sable est à peine détachée du rivage vendéen, la pointe de la Fosse venant lécher les premiers sables de Fromentine. Au nord, la terre se recourbe et enserre un damier de marais salants. Pendant des siècles, l'île s'ouvrait quelques heures par jour sur la côte, l'eau se retirant comme la mer Rouge des Hébreux. Ainsi ce passage - le Gois - apportait un air de Vendée et parfois des guerres sanglantes.
    Une solitude paisible et sauvage ponctuée par les nouvelles du monde. Noirmoutier offre deux visages : l'un rappelle la Méditerranée, avec son azur, ses bouquets de pins et de mimosas, ses anses rocheuses ; l'autre évoque une petite Hollande déroulant ses terres basses, ses polders et ses grandes dunes couvertes de plantes grasses. Grâce au Gulf Stream, cette terre est douce. En hiver, la température ne descend guère plus bas que sur la Côte d'Azur.
    Comme à la Belle Epoque, les visiteurs d'aujourd'hui succombent à ses venelles blanches, à ses bois plantés d'yeuses et aux dunes piquetées de pins, de tamarins et d'herbes folles. Ils se plongent dans l'insularité avec une jubilation juvénile en découvrant le bonheur de la pêche à pied et l'ivresse des grandes randonnées.

  • Monument de velours façonné de fils de soie, de lames d'or et d'argent, de perles, de pendeloques, de rubans et de passementeries, suspendue à une hampe en bois et portée à bout de bras lors des pardons et processions, la bannière participe à l'éclat des cérémonies religieuses bretonnes.

    Au moment où les pardons et les pèlerinages sont ranimés, il nous est apparu important de remettre en lumière cet héritage commun, fruit du travail de brodeurs et brodeuses de talent, et objet légitime de fierté des paroisses.

  • Belle-Île-en-Mer est certainement l'île bretonne la plus connue et la plus fréquentée par les touristes. Elle offre une côte découpée, de belles plages, des villages typiques et surtout la magnifique citadelle construite par Vauban au Palais.
    Cette monographie grand format répertorie toutes ces richesses avec un reportage photographique exclusif, quelques documents anciens rarement diffusés et un dépliant panoramique. Une carte accompagne l'ensemble.

  • En 1995, Rennes remportait la première place au palmarès des villes " où il fait bon vivre ", établi par le magazine Ça m'intéresse.
    Même chose l'année suivante puis en 1999 (avec le magazine Testé pour vous cette fois). Trois distinctions, parmi d'autres, dans une liste impressionnante de récompenses accumulées depuis les années 1980. Récemment, Rennes a été ainsi primée pour son action en faveur des femmes (mars 2000), l'accueil des étudiants (novembre 1999), l'aménagement d'espaces de proximité (novembre 2000) ou ses actions dans le domaine de l'Internet (2001).

  • Ville née sur l'eau et dont le développement est lié à sa situation sur la Loire, aux portes de l'Atlantique, Nantes a profondément changé de visage lors du comblement de ses cours d'eau qui en faisaient la "Venise de l'Ouest". Depuis, elle est parvenue à se forger une nouvelle identité, tout en gardant dans son patrimoine architectural une empreinte de son riche passé. Elle affiche désormais une forte identité culturelle à travers ses musées et les nombreux festivals qu'elle accueille tout en cultivant une image de ville verte et fleurie par ses nombreux parcs et jardins.

  • Les coiffes et costumes bretons, s'ils ont disparu de notre paysage quotidien, sont encore très présents lors des nombreuses fêtes organisées en Bretagne. C'est sur l'histoire et l'évolution de ces coiffes et costumes que François de Beaulieu se penche, battant parfois en brèche des idées reçues et mettant en évidence la vitalité et la pérennité des traditions dans de nombreuses communes attachées à leurs particularismes.
    Les photographies d'Hervé Ronné sont autant de magnifiques témoignages de cette variété.

  • Sarlat est une cité médiévale qui s'est développée autour d'une grande abbaye bénédictine d'origine carolingienne. C'est une des rares villes en France à avoir conservé intacts ses pittoresques ruelles et son patrimoine historique et religieux.
    La ville est classée ville d'art et d'histoire. Elle est réputée pour avoir la plus forte densité de monuments historiques classés ou inscrits au monde.
    Cet ouvrage est une refonte, en grand format, avec réactualisation et de toutes nouvelles photographies, de la monographie déjà existante.

  • Cet ouvrage présente un tableau panoramique inédit dont le entre est le tombeau de saint Jaques à Compostelle. Il réunit deux volets, tous deux consacrés à des itinéraires spirituels qui se font suite dans le temps et dans l'espace. Le premier étudie le cheminement qui a conduits une légende orientale jusqu'aux rivages atlantiques ; le second, la convergence des pèlerins de l'Europe entière vers le lieu sacré ainsi créé.

  • Traumatisée par les conséquences de la Grande Guerre (1,5 million de morts, plus de 3 millions de blessés), la France entreprit de se protéger d'une nouvelle invasion allemande en édifiant une défense fortifiée le long des frontières.
    Le Gouvernement décida alors d'accorder les moyens financiers à la construction de cette ligne qui prit le nom de ligne Maginot et qui s'étendit, de manière discontinue, sur plus de 700 kilomètres, des Ardennes à l'Alsace, de la Savoie à la Côte d'Azur. Elle constitue aujourd'hui un important patrimoine touristique et commémoratif.

  • Monument majeur de l'art gothique, construit dans la première moitié du xiiie siècle, la cathédrale saint-étienne de bourges a été inscrite en 1992 sur la liste du patrimoine mondial de l'unesco en raison de " sa beauté frappante, résultant d'une gestion magistrale d'un espace aux proportions harmonieuses et d'une décoration de la plus haute qualité ".

  • Histoire et visite du Château de Chantilly, du musée Condé, du cabinet des Livres, des grandes écuries et du parc.

  • Situé dans le Finistère, non loin de la baie de Douarnenez, le village de Locronan doit sa réputation à la richesse de son patrimoine architectural datant de la culture du chanvre du XVIe au XVIIIe siècle. Devant son nom à Saint Ronan, venu d'Irlande évangéliser les habitants de la région, le village possède une église du XVe siècle qui abrite le tombeau du saint et une chaire décorée de panneaux retraçant sa vie.
    Tous les six ans, une procession religieuse, la Troménie, suit un parcours autour du bourg, reprenant pour certaines haltes des vestiges du paganisme. Les alentours de Locronan sont également riches d'églises et chapelles qui méritent toutes une visite et qui sont également exposées dans cet ouvrage.
    Cette monographie grand format reprend le texte de la monographie déjà parue aux Éditions Ouest-France, avec un nouveau reportage photographique totalement inédit. De plus, elle possède en son centre un dépliant panoramique représentant la place du village.

empty