Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 01/05/2021

Littérature traduite

  • Le procès

    Franz Kafka

    "Il fallait qu'on ait calomnié Joseph K : un matin, sans avoir rien fait de mal, il fut arrêté." Ainsi commence Le Procès, roman clé dans l'oeuvre de Kafka (1883-1924). Joseph K., employé de banque modèle, est pris dans un engrenage aussi fatal qu'implacable. Au terme d'un procès inachevé, et pour un délit dont il ne connaîtra jamais la nature, il sera déclaré coupable et exécuté "comme un chien". Laissé inachevé par Kafka en 1917, ce roman fut publié en 1925 par son ami et écrivain Max Brod, quelques mois seulement après la mort de l'auteur. Il rencontra dès la fin de la Seconde Guerre mondiale un immense succès, tant pour des raisons historiques et idéologiques que philosophiques.

  • Robinson crusoe

    Daniel Defoe

    Moi, pauvre misérable Robinson Crusoé, après avoir fait naufrage au large durant une horrible tempête, tout l'équipage étant noyé, moi-même étant à demi mort, j'abordai à cette île infortunée, que je nommai l'Ile du désespoir.
    Je passai tout le reste du jour à m'affliger de l'état affreux où j'étais réduit : sans nourriture, sans demeure, sans vêtements, sans armes, sans lieu de refuge, sans aucune espèce de secours, je ne voyais rien devant moi que la mort, soit que je fusse être dévoré par les bêtes ou tué par les sauvages, ou que je dusse périr de faim. A la brune je montai sur un arbre, de peur des animaux féroces, et je dormis profondément, quoiqu'il plût toute la nuit.
    /> Daniel Defoë (1660-1731) inventa non seulement le roman de moeurs, mais aussi le roman historique et le roman d'aventures. C'est le père de la littérature anglaise.

  • Après que le maître lui eut révélé l'existence d'un " motif " dans son oeuvre, un jeune critique littéraire londonien n'a de cesse que de relever le défi, d'élucider le mystère.
    La quête inlassable du " tuyau " qui permettrait de comprendre le sens profond de l'oeuvre du grand Hugh Vereker se transforme bientôt en une véritable obsession, pour lui, pour son ami Corvick, critique lui aussi et pour la jeune femme de celui-ci. S'ensuit un enchaînement extraordinaire d'événements, de voyages et de péripéties, conséquences d'une enquête quasi policière... C'est à vrai dire une brillante variation sur la lecture et sur le rôle de la critique que cette énigme littéraire mise en scène par Henry James.

  • En 1745, l'Ecosse se déchire entre les partisans du prince Charles, déchu du trône d'Angleterre, et ceux du roi George, qui lui a succédé. Déchirement d'un pays, mais aussi d'une famille : celle des Durie, dont le fils aîné, James, s'engage contre l'avis de tous aux côtés du prince Charles, qui sera défait en 1746. Disgracié et spolié de ses biens, James le liber-tin en rend injustement responsable son vertueux cadet, Henry. Commence alors une lutte fratricide implacable, qui entraînera le lecteur aux quatre coins du monde en un duel terrible entre le bien et le mal. Stevenson y dévoile avec un art consommé toute la complexité et l'ambiguïté de ses personnages. L'auteur de L'Île au trésor et de L'Étrange Cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde signe ici un roman dont l 'Excellence, fut saluée notamment par Henry James, son ami de toujours, auquel les prénoms des deux protagonistes rendent hommage. Ce récit fit porté à 1 'écran par William Keighley en 1953 et adapté en bande dessinée par Hippolyte en 2006.

  • russie, 1773.
    petr grinev, un jeune aristocrate de dix-sept ans, est en route pour bélogorsk, un fort perdu au milieu des steppes où il va faire ses premières armes d'officier. surgit d'une tempête de neige un vagabond qui se révèlera être pougatchov, l'usurpateur cosaque qui mène une sanglante rébellion contre le tsar. pougatchov va rapidement menacer la sécurité du fort, où le charme de la fille du capitaine catalysera toutes les passions.
    ce récit, un des chefs-d'oeuvre de pouchkine, est considéré comme le tout premier roman " russe ".
    mêlant habilement réalité et fiction, pouchkine y relate un fait marquant de l'histoire de son pays : la brutale révolte menée par pougatchov contre le pouvoir du tsar de 1773 à 1774. sur cette trame, l'auteur construit une vaste fresque où il fait revivre sous nos yeux toute la société russe du xviiie siècle.

  • Lily Bart, jeune orpheline ruinée, se lance à l'assaut de la haute société new-yorkaise dans l'espoir d'épouser un homme riche qui saura satisfaire ses besoins de luxe. Vite admirée pour sa grâce et sa beauté, la jeune femme cède aux sirènes d'un univers mondain et corrompu, où l'innocence n'a guère sa place, et elle finit par susciter convoitise et jalousie. Déchirée entre raison et sentiment, saura-t-elle faire le bon choix malgré le prix à payer pour côtoyer les "heureux" de ce monde ?

    Dans un style magnifique et sans concession, la romancière new-yorkaise entraîne le lecteur dans une société aussi impitoyable que fascinante. Cette cruelle et brillante histoire de la déchéance d'une femme fut portée à l'écran par Terence Davies en 2000, avec Gillian Anderson.

  • Sir Paul Berowne a été retrouvé égorgé dans une église de paddington, à londres, aux côtés d'un clochard, lui aussi assassiné.
    Pour comprendre ce double meurtre, le commandant adam dalgliesh, de scotland yard, fouille le passé de paul berowne. qui donc était cet aristocrate promis à un brillant avenir politique ? une vendetta familiale, une jeune fille noyée dans la tamise, une conversion mystique : les pistes se multiplient. mais peut-être est-ce en lui-même que dalgliesh trouvera la réponse. car son destin finira par rejoindre celui de sir berowne à la dernière page de ce prodigieux roman à suspense.

  • Londres, une fiancée humiliée, une veuve manipulatrice, une famille en apparence respectueuse des usages de la haute société victorienne... Mais qui sont-ils tous en vérité ? Qui est vraiment cette comtesse intrigante prête à tout semble-t-il pour toucher une prime d'assurance sur la vie contractée par son époux, à moins qu´elle ne soit elle-même victime de sombres superstitions. Il n´en est pas moins vrai que le destin parait s'acharner sur la pauvre comtesse... (Une intrigue écrite par un maitre du genre).

  • Jock Calder, jeune villageois britannique, vit dans une Angleterre hantée par la peur d'une possible invasion française. L'Europe tout entière est alors sous la menace de la " grande ombre " de Napoléon Ier. Déterminé à défendre son pays, Jock quitte le calme de ses falaises natales pour rejoindre le front et entraîne le lecteur dans ses pérégrinations, qui le mèneront jusqu'au champ de bataille de Waterloo. Récit trépidant où l'auteur exprime sa crainte en même temps que sa fascination pour Napoléon Ier, La Grande Ombre allie fiction et vérité historique en un passionnant roman initiatique.

  • anne a toujours les cheveux roux et les yeux verts, mais elle a maintenant 18 ans et réalise son grand rêve : poursuivre ses études universitaires.
    elle quitte donc l'ile-du-prince-edouard pour aller étudier à l'université de redmond, en nouvelle-ecosse. mais elle ne part pas seule : elle est accompagnée de son amie priscilla, de charlie sloane et, surtout, de gilbert blythe ! de nouvelles amitiés se nouent, d'anciennes se transforment, d'autres s'éclipsent. l'amour se présente à anne, mais saura-t-elle l'accueillir oe

  • casanova (1725-1798) relate dans ces pages étonnantes sa plus extraordinaire aventure : sa fuite des prisons de venise, exploit que l'on tenait pour impossible.
    sur ordre des inquisiteurs qui le suspectent d'alchimie - n'est-il pas en possession de la cabale, de la clavicule de salomon et du picatrixoe -, casanova est arrêté à venise le 26 juillet 1755 ; il a 30 ans. il est alors enfermé dans la terrible prison dite des plombs, car située sous les toits en plomb du palais des doges. ignorant le motif exact et la durée de sa peine, il y séjourne quinze mois avant de parvenir à s'en évader, le 1er novembre 1756.
    cette évasion incroyable le rend célèbre dans l'europe entière. en un récit non dénué d'humour, casanova décrit les conditions éprouvantes de sa détention, le cortège de tourments physiques et moraux qui l'accompagnent, ainsi que les trésors de patience et d'ingéniosité dont il doit faire preuve pour survivre, d'abord, puis s'échapper enfin.


  • Correspondance inoubliable, à la portée universelle, que ces lettres échangées entre un jeune adolescent et sa mère dans le Japon de la Seconde Guerre mondiale. Correspondance inhabituelle aussi : débutée lors d'une séparation désirée - Ichirô préfère rester au lycée de Tokyo lorsque les siens se réfugient à Suwa -, elle se poursuit alors même que la famille est à nouveau réunie. Ces lettres vibrent du profond respect que se portent Ichirô et Isoko, de la difficulté des combats quotidiens dans le monde d'Hiroshima, ce monde d'adultes si douloureux pour le jeune homme. Sa mère, tout en délicatesse et abnégation, épaule et écoute son fils, dont elle apprend humblement, pour vivre malgré les chagrins, l'inquiétude et la guerre. Et Ichirô d'écrire : " Faites rage, lames et vent du monde impur, moi j'avance dans la vie aux côtés de ma mère. "

empty