Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 01/05/2021

Frédéric Boutoulle

  • Cinquante-quatrième volume de la collection de l'Atlas historique des villes de France, l'Atlas historique de Mont-de- Marsan relève d'un programme Région intitulé : « Les villes-têtes de l'Aquitaine : approches historique, cartographique et comparative », et visant à la réalisation des atlas historiques (selon le modèle établi pour celui de Bordeaux en 2009) de cinq villes de rang urbain supérieur à l'échelle régionale (Agen, Bayonne, Mont-de-Marsan, Pau, Périgueux), ainsi que d'un 6ème volume d'analyse spatiale comparative. Dernier à paraître de la série, l'Atlas historique de Bayonne, élaboré par une équipe scientifique de 20 intervenants, renouvelle profondément les connaissances sur la ville-port. À partir des données archéologiques et d'une étude des archives de la ville, la formation de l'espace urbain des origines protohistoriques à nos jours y est retracée selon trois perspectives complémentaires : le Plan historique, établi à partir des cadastres de 1830-1831, la restitue cartographiquement, alors que deux tomes de commentaires en donnent les clés de lecture, tant d'un point de vue global et diachronique (t.1 : Notice générale) qu'à l'échelle de chacun des monuments (t. 2 : Sites et monuments).

  • Les 37es Journées de Flaran consacrées aux cultures villageoises ont permis de faire le bilan des avancées de l'historiographie. Ce colloque s'est employé à dépasser ce à quoi on ramène toujours la culture des paysans des époques médiévale et moderne, sous la vieille appellation de "culture populaire", et derrière laquelle on place surtout la culture religieuse et la pratique de rites plus ou moins bien christianisés.
    Il a élargi vers d'autres domaines de représentations la culture des paysans, comme la culture politique ou la culture littéraire. Il a aussi attiré l'attention sur ces oubliés de l'histoire culturelle que sont les paysans, trop fréquemment encore étudiés comme des producteurs ou des contribuables. Il s'est intéressé au processus de différenciation sociale au sein des paysanneries en mettant l'accent sur un point généralement passé sous silence dans les études, à savoir la maîtrise d'un "capital culturel" (pour paraphraser les travaux de Pierre Bourdieu).
    C'est donc un positionnement doublement original, à la fois dans le domaine de l'histoire culturelle (trop focalisée sur la culture des élites nobiliaires) et dans celui des sociétés rurales. Les exemples traités balaient un large panel de cas de figures, de l'Islande et l'Angleterre à la France et l'Italie.

  • Mondialement réputé pour son vignoble et pour le paysage viticole de sa juridiction inscrit au patrimoine de l'humanité, Saint-Émilion (Gironde) doit aussi sa renommée à un exceptionnel ensemble monumental, civil comme religieux, mis en place du Moyen Âge. Fruit d'un travail collectif associant historiens, archéologues et historiens d'art médiévistes cet ouvrage présente les différentes facettes d'un processus de fabrique urbaine original ayant fait de Saint-Émilion un cas exemplaire de ville crée au Moyen Âge.

empty