QUAE

  • Grippe, rougeole, gastro-entérite... Tout au long de notre vie, des virus croisent régulièrement notre route. D'autres, comme Zika, H1N1 et Ebola, font la une des journaux, en émergeant ou en ré-émergeant soudainement. D'où viennent-ils ? Pourquoi certains virus sont-ils particulièrement dangereux ? Qu'ils voyagent en avion ou grâce aux moustiques, des modes de propagation et de transmission diversifiés leur permettent de se disséminer sur tous les continents. Pourquoi rendent-ils malades et parfois tuent ? Comment notre organisme les combat-il ?

    Cet ouvrage décrit la grande variété des virus, leurs spécificités, leurs modes de transmission ainsi que les processus qu'ils mettent en oeuvre pour se multiplier. Des virus de plantes aux virus géants découverts en milieu aquatique, les virus sont partout. Certains sont capables d'infecter des bactéries, d'autres une cellule cancéreuse. Des virus "reprogrammés" pourraient délivrer des médicaments aux cellules malades. leur utilisation comme moyen de lutte contre des maladies pourrait alors être envisagée !

    Rédigé par un collectif de virologistes de l'Institut national de la recherche agronomique (unité de Virologie et immunologie moléculaires), cet ouvrage vous permettra de connaître le fonctionnement de précieux alliés.

  • Quarante ans après la publication du premier "livre rouge", la rénovation du système d'alimentation Inra pour les ruminants permet de mieux répondre aux défis émergents en nutrition animale : qualité des produits, santé animale, émissions dans l'environnement, tout en améliorant la prévision des réponses productives.

    La prévision de l'ingestion des animaux couvre une plus grande diversité de pratiques. Les interactions digestives sont mieux prises en compte, de sorte que la valeur alimentaire de la ration est mieux estimée. Elle n'est plus désormais la simple somme des apports de chaque ingrédient, et s'accompagne d'une prévision des flux des principaux produits terminaux de la digestion. De même, l'estimation des dépenses et des besoins des animaux est améliorée. Elle intègre en particulier le fait que l'efficience d'utilisation des protéines est variable. Le nouveau système permet d'alimenter les animaux en fonction d'objectifs qui peuvent différer de leur trajectoire de production potentielle, et de prévoir différentes réponses en fonction de la ration distribuée. Ces innovations majeures rendent possible diverses optimisations de la ration selon des critères définis par l'utilisateur.

    Les tables des valeurs des aliments et leur prévision complètent cet ouvrage, tandis que le logiciel INRAtion®V5 met en oeuvre les principales équations et les concepts de base du nouveau système pour une utilisation pratique en rationnement.

    Cet ouvrage décrit l'ensemble du système d'alimentation pour les productions de lait et de viande, chez les bovins, ovins et caprins, en incluant les spécificités des zones tropicales et méditerranéennes. Il trouvera toute son utilité auprès des professionnels de l'élevage (techniciens, ingénieurs et vétérinaires), des chercheurs et enseignants, ainsi que des étudiants concernés par la nutrition et l'alimentation des ruminants.

  • Comment modéliser la production végétale en utilisant les concepts de l'architecture des plantes ? À l'interface des disciplines biologiques, des mathématiques et de l'informatique, la modélisation des plantes présentée dans cet ouvrage permet de comprendre comment l'architecture d'une plante se construit, pas à pas, tout en étant le support de la production végétale c'est-à-dire selon le type de plante, d'organes (feuille, tiges, fruits, etc.), faisant parfois l'objet de valorisation économique.

    Pour cela, il faut modéliser d'abord l'organogénèse, issue des bourgeons, qui conduit le développement architectural, avec ses règles botaniques. Il faut ensuite, modéliser la photosynthèse, avec ses règles éco-physiologiques et les relations sources-puits entre organes qui produisent et répartissent la biomasse dans la plante. Les paramètres et les équations, une fois identifiés et établis, permettent, grâce à des programmes informatiques, de simuler la croissance et l'architecture des plantes et des peuplements en fonction des conditions environnementales (température, lumière, eau, densité de plantation). Les simulations 2D ou 3D des plantes reproduites dans l'ouvrage ne sont pas de simples figures, elles reproduisent numériquement et fidèlement le développement et la croissance des plantes étudiées.

    Les applications potentielles de cette modélisation sont nombreuses, impliquant tout d'abord l'estimation des paramètres du développement et de la croissance de la plante cultivée étudiée, l'ouvrage en présente de multiples cas : arabette, maïs, tournesol, cotonnier, caféier, merisier, érable,... Ces jeux de paramètres peuvent être ensuite utilisés dans des schémas de sélection ou d'optimisation de la production des systèmes culturaux (irrigation,...).

    Tandis que l'objectif de l'ouvrage numérique Architecture et croissance des plantes mis en ligne en 2016 par les Éditions Quae était de développer et de détailler toutes les étapes de cette recherche, celui de cet ouvrage plus synthétique est de rendre compte des principaux fondements de la modélisation des plantes, pour mieux la connaître.

    Rédigé par des botanistes, des agronomes, des mathématiciens et des informaticiens, cet ouvrage collectif est le fruit de quarante années de recherches et de collaborations scientifiques entre des équipes en France, en Hollande, en Chine et en Afrique.

    Il s'adresse aux chercheurs, enseignants et étudiants en biologie, en agronomie et en sciences de la vie. Mais aussi aux architectes paysagistes, écologues et aux communautés des sciences exactes (mathématiciens, informaticiens, physiciens) intéressées par la simulation du vivant.

  • Barème de cubage (2e édition)

    Collectif

    • Quae
    • 15 Septembre 2014

    Bien que la norme française prévoit l'utilisation de la circonférence, ce barème de cubage des bois en grumes ou rondins est fondé sur le diamètre pour tenir compte de l'usage constant et justifié du diamètre dans les pays tropicaux de langue française.

    Une notice d'emploi du barème, claire et précise, se trouve au début.

    En fin, un tableau donne la correspondance entre circonférence et diamètre, suivi d'un graphique permettant des cubages expédiés.

  • La France, troisième consommateur mondial de produits phytosanitaires, est confrontée à la remise en question de leur utilisation. Plusieurs raisons y concourent : la prise de conscience des impacts sur l'environnement, voire sur la santé humaine, le renforcement des réglementations qui encadrent leur emploi, la réduction du nombre de produits autorisés et efficaces. C'est dans ce contexte que les ministères chargés de l'Agriculture et de l'Environnement ont demandé à l'Inra et au Cemagref de réaliser une expertise scientifique collective faisant le point sur les connaissances disponibles concernant les conditions d'utilisation des pesticides en agriculture, les moyens d'en réduire l'emploi et les impacts environnementaux. L'expertise examine l'utilisation actuelle des pesticides, les contaminations de l'environnement, les impacts sur les écosystèmes, les techniques et les aménagements de l'espace agricole susceptibles de réduire leur dispersion. Dans un deuxième temps, elle analyse la logique et les limites des systèmes de culture intensifs et spécialisés, qui favorisent de fait le développement des bioagresseurs (adventices, maladies et ravageurs) et peuvent donc difficilement s'affranchir d'un recours important aux pesticides. Par cet emploi répété et large, ces systèmes accélèrent aussi l'apparition de bioagresseurs résistants aux produits. Ensuite, sont examinés les techniques non chimiques de contrôle des bioagresseurs et l'intérêt des stratégies fondées sur la prévention, c'est-à-dire sur des systèmes qui réduisent les risques phytosanitaires. Enfin, elle étudie les conditions économiques qui renforcent actuellement la dépendance des systèmes agricoles vis-à-vis des pesticides, la nécessité de mettre en place une politique volontariste pour une réduction significative de leur emploi et les différents instruments réglementaires et économiques mobilisables pour élaborer une telle politique.

  • Mémento de l'agronome

    Collectif

    • Quae
    • 15 Juillet 2009

    Indispensable aux agronomes et techniciens de terrain, ce mémento propose des informations techniques, des repères méthodologiques et les connaissances scientifiques de base en agronomie et zootechnie des zones tropicales et subtropicales. Du diagnostic à l'intervention, de l'amélioration des systèmes de culture et d'élevage aux principaux groupes d'animaux élevés et de plantes cultivées, les professionnels de terrain trouveront, dans l'ouvrage et le DVD (compatible PC et Mac Os9) qui l'accompagnent, l'information, le conseil de méthode, ou la référence dont ils ont besoin.

  • Mémento du forestier tropical

    Collectif

    • Quae
    • 1 Janvier 2016

    La forêt tropicale est un sujet majeur des grands débats planétaires, au coeur des questions de développement durable pour des enjeux écologiques, autant qu'économiques et sociaux. Ses impacts sont multiples tant sur les équilibres climatiques et biologiques que sur le bien-être des populations, à l'échelle locale et mondiale.

    Après un état des lieux des écosystèmes forestiers tropicaux et de l'environnement institutionnel, le Mémento du forestier tropical aborde les questions et les concepts incontournables pour s'orienter vers une gestion durable des forêts, face aux menaces actuelles et futures. Il détaille l'ensemble des méthodes et des processus et préconise de bonnes pratiques.

    Cet ouvrage fournit aux décideurs, aux praticiens et à tous les acteurs de la filière un ensemble de savoirs et de savoir-faire pour gérer durablement les forêts tropicales.

    L'ouvrage comporte une clé USB comprenant la version électronique enrichie d'informations détaillées, d'une bibliographie complète et de plus de 1 000 illustrations en couleur.

  • Comment concilier la protection des cultures vis-à-vis des ravageurs et des maladies avec la durabilité socioéconomique, écologique, environnementale et sanitaire des agroécosystèmes ? Face aux limites du système actuel, comment assurer la transition des techniques de lutte préconisées et établies par la protection intégrée des cultures, vers la protection agroécologique des cultures ou PAEC, cette méthodologie innovante de gestion des peuplements d'un agroécosystème ?

    À partir d'une présentation des principes de l'agroécologie et de leur application à la protection des cultures, complétée d'une revue critique de l'évolution de celle-ci, cet ouvrage analyse plusieurs expériences participatives réalisées en vraie grandeur, dans différents contextes. Il en tire des recommandations concrètes pour l'ensemble des systèmes de cultures tempérés et tropicaux, véritables clés de cette transition agroécologique recherchée.

    Les contributions des 56 auteurs, d'horizons variés, traduisent le besoin et les attentes de la communauté scientifique et agricole. Leur expérience dans la recherche, l'enseignement, la formation et le transfert en milieu producteur, ainsi que la rigueur de leur raisonnement scientifique, donnent à l'ouvrage sa profondeur et son originalité. Ils en font un support d'information actualisé pour les professionnels et d'enseignement pour les étudiants en agronomie, protection des cultures, gestion de la biodiversité ou agroécologie.

  • Protéger les cultures par des moyens naturels est une nécessité pour la transition vers une agriculture respectueuse de l'environnement. Un effort de recherche et développement sans précédent est aujourd'hui mis en oeuvre dans le domaine du biocontrôle, qui rassemble des approches basées sur l'usage d'organismes vivants et de produits d'origine biologique. Cet ouvrage en présente un panorama exhaustif et en explique les fondements théoriques et les applications pratiques.

    L'histoire du biocontrôle débute à la fin du XIXe siècle avec les premiers travaux sur la lutte biologique, qui utilise les ennemis naturels des insectes nuisibles. Puis les progrès scientifiques en écologie, en génomique, en modélisation, vont étendre les possibilités. On cherche maintenant à reconstruire des équilibres biologiques à l'échelle des paysages cultivés. En manipulant leur sens olfactif, on attire les insectes dans un piège, ou on brouille la piste qui les conduit au partenaire sexuel. En étudiant le microbiote végétal, on espère améliorer la santé des plantes. On découvre également que certaines molécules synthétisées par des microorganismes ou par des végétaux sont utilisables en biocontrôle.

    Réalisée par des chercheurs de réputation internationale, cette synthèse très complète s'adresse à un public professionnel, mais aussi à tout lecteur désireux de s'informer sur la révolution agroécologique de l'agriculture.

  • Découvrez Comportements alimentaires - Choix des consommateurs et politiques nutritionnelles, le livre de INRA. Au cours des dernières décennies, les pratiques alimentaires ont connu de fortes évolutions, caractérisées notamment par l'augmentation de la consommation de lipides, l'usage de plus en plus répandu de produits prêts à consommer, la progression de la restauration hors domicile, l'expansion de la grande distribution dans les circuits d'approvisionnement... Enjeu de société, l'alimentation se situe au croisement de politiques publiques qui s'attachent, avec un objectif commun de santé publique, à différentes dimensions de ce secteur économique et social important dans notre pays, sécurité sanitaire des produits, adaptation de l'offre alimentaire aux besoins des populations, lutte contre les inégalités, prévention nutritionnelle et compétitivité. Le champ des recherches sur les liens entre alimentation et bonne santé s'est peu à peu élargi, de l'étude des relations entre nutriments et santé, aux effets nutritionnels de l'aliment dans sa complexité, permettant ainsi de conseiller l'apport de nutriments favorables à travers la consommation de certains produits. S'appuyant sur des connaissances récemment acquises, l'action publique déploie des initiatives (campagnes d'information, actions concertées avec l'industrie agro-alimentaire) visant à faire évoluer l'alimentation dans un sens bénéfique pour la santé. Les campagnes d'information nutritionnelle n'ont pas encore eu les effets attendus. Pour en améliorer l'efficacité, il importe de connaître ce qui façonne et guide les comportements alimentaires des consommateurs. Quels rôles jouent, par exemple, la sensation de faim, la composition des aliments, les normes sociales, l'éducation, le revenu, la publicité ? Quels seraient les leviers d'action publique à utiliser pour favoriser l'adoption par les consommateurs de recommandations nutritionnelles favorables à leur maintien en bonne santé ?

  • Dans un contexte économique incertain et face à des demandes sociétales de plus en plus pressantes, les systèmes de production animale et végétale doivent proposer de nouveaux modèles productifs, économiquement viables, respectueux de l'environnement, socialement acceptables et équitables, autrement dit, contribuant au développement durable. Cependant, sa mise en oeuvre est complexe et les changements tangibles qu'il engendre encore peu visibles. C'est à cette critique que répond l'évaluation multicritère de la durabilité en agriculture, en contribuant à la formalisation de ce concept.

    Mais évaluer la contribution des systèmes de production agricole au développement durable ne saurait se résumer à un calcul des émissions de gaz à effet de serre ou du taux de nitrate dans les eaux. Il s'agit en effet de considérer les nombreux processus biologiques, économiques et sociaux à l'oeuvre et de couvrir l'ensemble des échelles spatiotemporelles. Les approches sont ainsi variées et le domaine de l'évaluation, en plein essor, est foisonnant. Alors, comment choisir la méthode et les outils les mieux adaptés à chaque situation ? Pourquoi et comment développer sa propre méthode d'évaluation ? Comment considérer l'agriculture dans ces différentes dimensions et échelles ? Quels sont les écueils à éviter ?

    Face à la multitude des méthodes existantes, le choix et la conduite d'une évaluation multicritère peuvent s'avérer complexes. Ce guide méthodologique vous accompagne ainsi, étape par étape, dans la mise en oeuvre d'une démarche en cohérence avec vos besoins. Pédagogique et didactique, il comporte de nombreux exemples s'appuyant sur l'élevage et les grandes cultures, des figures aidant à la compréhension des concepts, des encadrés traitant de notions clés ainsi qu'un bilan à la fin de chaque chapitre rappelant les points essentiels.

    Public : chercheurs, enseignants, étudiants, formateurs, ingénieurs agronomes, agriculteurs, agents de développement agricole, conseillers en agriculture, bureaux d'études, décideurs politiques.

  • Porté par les industries agroalimentaires, le système alimentaire dominant actuellement n'est pas durable. Les études et les expertises se multiplient pour en montrer les limites en termes d'usage des ressources, de distanciation, de santé, d'équité, d'emploi etc... Face à ces constats, des acteurs publics ou privés se mobilisent et l'on voit émerger des initiatives où les "gouvernements urbains" apparaissent comme de plus en plus actifs et puissants.

    Ecrit par un collectif de chercheurs, cet ouvrage décrit les cadres conceptuels existants pour une démarche d'analyse des politiques alimentaires urbaines, au croisement des concepts de système alimentaire et de ville durable. Il constitue une base de travail pour identifier des questions de recherche, en relation avec les initiatives des gouvernements locaux urbains, au Nord et au Sud. Il est issu des travaux menés au sein d'Agropolis International dans le cadre du programme Surfood (Sustainable urban food systems) ainsi que d'une recherche-action menée en appui à Montpellier Méditerranée Métropole pour la construction de sa politique agroécologique et alimentaire.

    Les auteurs s'adressent aux scientifiques et aux experts qui analysent et accompagnent les politiques alimentaires urbaines. Les experts de politiques locales dans leur globalité trouveront également un intérêt à la lecture de l'ouvrage.

  • L'eutrophisation

    Collectif

    • Quae
    • 5 Juillet 2018

    L'eutrophisation touche de nombreux lacs, réservoirs, rivières et zones côtières, en France et dans le monde. Elle génère des perturbations majeures pour les écosystèmes aquatiques et a des impacts sur les biens et les services associés, sur la santé humaine et sur les activités économiques. Cet ouvrage établit un état des lieux critique sur les connaissances scientifiques disponibles et identifie les leviers d'action existants et les dispositifs mis en place au niveau national et international pour surveiller et lutter contre l'eutrophisation.

  • Agroecology was chosen by INRAE as one of its interdisciplinary scientific foresight studies designed to identify research fronts in response to major societal challenges. Eighty researchers drew up an assessment and proposed research avenues for agroecology. This book summarizes their main conclusions. Agroecology, as a scientific discipline that puts ecology back at the centre of agricultural system design, is now well established. Diversification of living organisms in agroecosystems is a broad objective that is intended to make these systems more robust and resilient. Research in genetics and landscape ecology must be mobilized so that agroecology can use mechanisms from the field to landscape scales. Progress is being made in modelling agroecological systems to better understand the many biotic and abiotic interactions, to predict them, and to begin to manage some of them. Diversification of living organisms in agricultural production (species, varieties, crop rotations, etc.) leads to more varied products. The consequences will be significant on the commodity chains, and more precisely on agri-food systems, from production methods to product consumption. These changes are long-term. The agroecological transition, which is adaptive, co-constructed with all actors, is in itself a research subject, and will rely on experimental devices, farms, and 'Territories of innovation'.

  • Comment organiser la gestion des déchets dans les prochaines années ? Quels sont les conflits entre la population et les décideurs ? Comment les anticiper ? Quels sont les leviers économiques ? Comment intégrer les progrès sanitaires et environnementaux ?

    Une historienne de l'environnement, un urbaniste, un toxicologue et un ingénieur économiste répondent au questionnement des décideurs. Les techniques de gestion des déchets ménagers et les réglementations sont décrites en France et en Europe du Nord, et les coûts sont évalués et reliés au financement du service par la tarification incitative. Mais la gestion des déchets ménagers renvoie également aux modes de consommation, au devenir des biens usagés, aux impacts sur le milieu naturel et la santé publique. L'histoire de la gestion des déchets et l'analyse des risques sanitaires complètent ce panorama et l'exemple de la crise de la dioxine (1989-2000) montre la difficulté chronique à anticiper une crise sanitaire et à en accepter la dimension sociale. La prévention est l'enjeu majeur de la prochaine décennie avec l'objectif de réduire la quantité d'ordures ménagères résiduelles en France à 100 kg/hab et par an. En association avec les citoyens, de plus en plus impliqués dans les services et la prévention, les décideurs sont conduits à élaborer des solutions techniques et organisationnelles acceptables et durables.

    Cet ouvrage s'adresse aux décideurs des collectivités territoriales, des administrations et des agences d'environnement mais aussi à tous les consommateurs en Europe et au Maghreb.

    Penser autrement la gestion des déchets : questions économiques et sociales et apports scientifiques récents.

  • Outil de base pour l'aménagement et la survie des marais salants de la côte atlantique.

  • Après une présentation des bases de l'alimentation des bovins, de la digestion au calcul des besoins des animaux, ce guide propose une démarche pratique de rationnement du troupeau de vaches laitières.
    Puis, le rationnement et l'alimentation des veaux et des génisses font chacun l'objet d'un chapitre spécifique. La dernière partie est consacrée aux aliments : leur composition et valeur nutritive, les effets des aliments sur la qualité du lait... assortis d'une sélection des tables de valeurs alimentaires de l'Inra. L'ensemble est illustré de nombreux exemples, conseils pratiques et photos. Rédigé par les spécialistes de l'Institut de l'Elevage, avec la collaboration de l'Inra dans le cadre de l'UMT RIEL, cet ouvrage de référence s'adresse à tous ceux concernés par l'alimentation du troupeau bovin laitier : éleveurs, techniciens, étudiants, enseignants...
    Cette nouvelle édition, très largement revue et augmentée, vient remplacer le classique " Pratique de l'alimentation des bovins " édité par l'Institut de l'Elevage en 1988. Elle s'appuie sur les nouvelles recommandations de l'Inra en matière d'alimentation des ruminants.

  • Vers quel état futur, le système agroalimentaire actuel pourrait-il ou devrait-il se diriger ? Par quel chemin, cette transition pourrait-elle ou devrait-elle s'opérer ? Telles sont quelques-unes des questions abordées dans cet ouvrage sur la transition des systèmes agricoles et alimentaires présents vers des systèmes soutenables. Par transition, les auteurs entendent le passage - et les modalités du passage - de ces systèmes, de leur état insatisfaisant actuel vers leur état souhaitable futur.
    Cette question de la transition des systèmes agroalimentaires est déclinée sous l'angle de vue des diverses disciplines en sciences sociales (gestion, économie, sociologie, anthropologie et philosophie) appliquées à différents objets (agriculture, alimentation, filières). L'ouvrage est le fruit d'un travail collectif d'une équipe d'enseignants chercheurs du département Sciences économiques, sociales et de gestion de Montpellier SupAgro.
    Ils dressent un panorama critique des éléments de réponses susceptibles d'être apportés aux questions qui leur sont régulièrement posées, (aussi bien par de futurs ingénieurs agronomes, que par divers acteurs du milieu professionnel pour des demandes d'expertise) tout en faisant le lien avec les différents courants théoriques qui les supportent.

    Sous la direction d'Alain Falque, Pasquale Lubello, Leïla Temri.

  • Lithops, joyaux du veld

    Collectif

    • Quae
    • 25 Novembre 2010

    Chaque automne, dit-on, les cailloux du désert sud-africain fleurissent...
    C'est en réalité la saison où se trahissent les lithops, ces stupéfiants petits caméléons végétaux, qui imitent à la perfection les roches environnantes. Des prodiges qui excellent dans l'art de survivre à la sécheresse, filtrant le soleil brûlant par leurs " fenêtres " et recyclant périodiquement leurs propres feuilles, pour s'adapter miraculeusement aux paysages pierreux et inhospitaliers, si caractéristiques du veld.
    Ce genre succulent, le plus populaire parmi les fameuses " plantes cailloux ", fascine à juste titre depuis longtemps les scientifiques et les amateurs de curiosités, tandis que les collectionneurs trouvent dans ces miniatures des trésors infinis de nuances. Ce guide, d'abord paru en anglais et spécialement revu et augmenté pour l'édition française, est la référence la plus appréciée sur le sujet, incontournable pour l'amateur de succulentes, indispensable pour l'apprenti " lithopsologue ".
    Complet, accessible et richement illustré, c'est à la fois une synthèse des connaissances actuelles et un catalogue des espèces et des cultivars les plus remarquables. Dans un style sensible et inimitable, Steven Hammer s'emploie à dévoiler avec passion l'histoire, l'écologie et les mystères de ces trésors naturels. Et c'est en cultivateur chevronné qu'il livre ses conseils détaillés et révèle ses secrets pour réussir au mieux leur culture particulière qui rebute parfois, faute d'information.
    Ces petites pierres vivantes si précieuses ont trouvé en lui, depuis longtemps, plus qu'un spécialiste reconnu : leur orfèvre.

  • Les études sur la biodiversité ou la mise en oeuvre de la protection intégrée impliquent d'identifier les insectes ravageurs ou les ennemis naturels.

    Dans certains pays, la culture de plantes transgéniques résistantes aux chenilles, comme le cotonnier ou le maïs, risque d'entraîner une diminution de l'usage des traitements insecticides destinés à lutter contre ces ravageurs. Certaines familles de punaises comme les Pentatomidae et les Miridae sont ainsi devenues des ravageurs principaux. Il convient donc de mieux connaître ces ravageurs parfois considérés comme secondaires.

    Ce guide est destiné aux personnes oeuvrant sur le terrain, agriculteurs et professionnels de l'encadrement agricole. Ils y trouveront une description brève des principales espèces de punaises phytophages et prédatrices présentes en Afrique de l'Ouest, rencontrées essentiellement sur cotonnier, maïs, niébé (Vigna unguiculata), soja et sorgho.

  • Truffes d'Europe et de Chine

    Collectif

    • Quae
    • 28 Juin 2012

    Depuis quelques années, les Français ont découvert les qualités gustatives et olfactives de différentes espèces de truffes et leur intérêt gastronomique.

    Cet ouvrage, unique en langue française, est un outil indispensable à la reconnaissance des truffes et permet, entre autre, de différencier la truffe du Périgord de la truffe de Chine apparue sur les marchés européens.

    Pour chaque espèce, de la plus fréquente à la plus rare, le lecteur trouvera une description des caractères morphologiques illustrés par des photographies d'échantillons et des vues microscopiques, seul moyen d'investigation fiable en industrie agroalimentaire. Les particularités écologiques, développées pour différentes espèces, informeront le lecteur sur le biotope de ce précieux champignon.

    Des clés de détermination à partir de critères morphologiques macro- ou microscopiques permettent d'identifier 29 taxa de truffes essentiellement européennes (appartenant à 26 espèces) et 2 espèces chinoises.

    Le public concerné est très large : amoureux des truffes, mycologues amateurs ou professionnels, mycophiles et naturalistes, experts des laboratoires de contrôle et d'analyse, pharmaciens, trufficulteurs passionnés, voire enseignants et étudiants des disciplines biologiques.

empty