Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 10/05/2021

Le Regard

  • Mama Casset

    Collectif

    Les parfums lourds et puissants, les bruissements des tissus superposés, empesés et glacés liés aux gestes précieux se glissent entre les rires étouffés. Ceux des grandes dames du Sénégal, de la bourgeoisie et de l'aristocratie sénégalaises. Elles apprécient cette consécration du papier photographique éternel en les inscrivant dans le grand livre de l'élégance des reines et des princesses, toutes d'une cour réelle et imaginaire à la fois. Elles ont comme Mama leur demande :
    à chacune la grâce innée et calculée d'un port de tête ou d'un sourire, la puissance affirmée d'une maîtresse femme ou la séduction de la femme, mais toujours dans une dignité jamais prise à défaut. La Femme que l'on ne peut ignorer, qui saura valoriser le puissant et l'amant, et surtout elle-même. Et quand les hommes, de même élégants et distingués, se tiennent à leurs côtés, ils ne jouent pas les maîtres, ils montrent leur respect et leur admiration, parfois leur tendresse. Que de confiance et de complicité entre le photographe et son « sujet ».

  • Dana wyse

    Collectif

    Take a moment to read a special message from the author of How to Turn Your Addiction to Prescription Drugs into a Successful Art Career, the follow-up to her phenomenal best-seller Success Doesn't Start With an 'S'...It Starts with You !

  • Beatrice Caracciolo

    Collectif

    L'Académie de France à Rome - Villa Medici inaugurera le samedi 23 janvier 2010 l'exposition Tumulti de Beatrice Caracciolo, dont le commissariat est assuré par Olivier Berggruen. Cette exposition proposera un parcours à travers l'ensemble de l'oeuvre de Beatrice Caracciolo : dessins au trait, collages, zincs, Water Marks (mers), la série Kosova , ainsi que les Riots de ces dernières années. Les oeuvres, provenant de plusieurs collections privées, occuperont les principaux espaces de la Villa Médicis, les galeries et l'atelier du bosco. L'exposition « L'oeuvre de Beatrice Caracciolo est le résultat d'un processus complexe au cours duquel le support - la feuille de papier - est modifié par l'application de pigments blancs, ocres ou gris, puis trempé dans l'eau, avant d'être recouvert de lignes tracées au crayon gras. L'oeuvre fait ensuite l'objet d'autres manipulations, certains éléments se trouvant effacés. Les lignes qui surgissent ici et là sont nerveuses et mouvementées, rythmiques et chaotiques, d'une fluidité parfois interrompue, comme autant de convulsions du corps et de l'esprit. Dans ses collages, Beatrice Caracciolo laisse percer un parfum de vulnérabilité, lorsque les lignes enchevêtrées sont recouvertes d'éléments bandagés presque translucides. D'autres oeuvres révèlent une force plus directe et imposante, comme dans la série récente des Riots. Mais l'oeuvre n'est jamais pur geste; elle porte en elle la somme de toutes les épreuves et transmutations qui la constitue. L'oeuvre dévoile au travers de gestes spontanés - et cependant méthodiques et réfléchis - des niveaux d'énergie variables qui n'apparaissent dans toute leur clarté qu'au fur et à mesure du contact avec l'image, si bien que celle-ci semble être en flux. L'oeuvre porte la trace d'un processus, où les couches successives témoignent du passage du temps, couches dont l'accumulation est comme une somme d'expériences qui font et défont le temps. Ce qui relie ces oeuvres à d'autres, comme par exemple les sculptures en zinc, c'est la propension de l'artiste à utiliser des matériaux qui conservent la trace du passage du temps: strates successives, parfois à la limite du visible, qui constituent une archéologie de l'intervention artistique. » Olivier Berggruen L'artiste Beatrice Caracciolo a fait ses études aux Etats-Unis à la New York University, à la Columbia University et à la Sarah Laurence University, avant de poursuivre son apprentissage artistique à la New York Studio School . Elle vit et travaille principalement à Paris. Ses oeuvres ont été exposées à partir de 1996 chez Jean-René de Fleurieu à Paris puis chez Gracie Mansion et Charles Cowles à New York et, plus récemment, en Italie au Kaplan's Project no.3 de Naples et à la Nowhere Gallery de Milan. Sa série de dessins, intitulée Life Lines, a été montrée au Savannah Collège of Art and Design , en Géorgie (Etats-Unis) en 2002. Gustav Sobin, Donald Kuspit et Paul Ardenne, entre autres, lui ont consacré des textes importants. Le catalogue L'exposition Tumulti de Beatrice Caracciolo sera accompagnée d'un catalogue publié par les Editions du Regard, avec une préface d'Éric de Chassey et des textes d'Olivier Berggruen, Mario Codognato, Donald Kuspit et Paul Ardenne.

  • Moment grec est un ouvrage transversal qui, en s'interrogeant sur la question grecque, s'ouvre à l'actualité du monde et de l'art. Il est une étude consacrée à la Grèce, à son histoire et à sa situation aujourd'hui, d'un point de vue artistique - impliquant les arts visuels, la littérature, le cinéma, la politique, les sciences...

    Ouvrage collectif il est né d'une réflexion partagée entre Pierre-Alexis Dumas et Emmanuel Saulnier à partir de leurs expériences respectives. Il s'articule autour de deux conférences d'Emmanuel Saulnier faites en décembre 2014 au Palais de Tokyo à Paris et en mai 2015 à l'Institut de France d'Athènes sous le titre « Conditions d'existence, présence elliptique, moment grec ». Par ailleurs, il participe du travail de l'atelier de sculpture expérimentale d'Emmanuel Saulnier aux Beaux-Arts de Paris entre 2014 et 2016.

    Artistes, historiens, critiques, écrivains, cinéastes, grecs et français se sont investis dans cet ouvrage de façon personnelle et engagée.

  • Panorama de la photographie contemporaine hollandaise, couvrant la période 2000-2005, en 26 artistes et 50 oeuvres - la plupart en couleurs, à pleine page et en belle page.

    Publié à l'occasion de l'exposition par la Maison Européenne de la Photographie, Paris, du 15 mars au 11 juin 2006.

    Citons Carla van de PUTTELAAR, Harold STRAK, Erwin OLAF, Juul HONDIUS, Charlotte DUMAS, Wout BERGER, Hellen van de VEN, Paul KOOIKER, Koos BREUKEL, Elspeth DIEDERIX, Arno NOLLEN...

    Textes de Elizabeth NORA et de Jim LAMOREE.

  • Zineb Edira

    Collectif

    Zineb Sedira est la première lauréate du prix SAM pour l'art contemporain. L'artiste algéro-française a bénéficié du soutien accordé par la fondation SAM Art Projects pour réaliser une installation vidéo présentant Safia Kouaci, veuve du photographe Mohamed Kouaci, photographe algérien ayant couvert l'ensemble de l'Indépendance de son pays.

    Zineb Sedira, particulièrement préoccupée par son héritage culturel et le besoin de le transmettre aux générations futures, s'est appliquée à capturer les témoignages d'une épouse finalement collaboratrice. L'exposition "Gardiennes d'images", fruit de ses six mois de travail, était présentée au Palais de Tokyo en décembre 2010.

  • Elaine Tedesco

    Collectif

    La fondation SAM, qui a pour mission de promouvoir l'art contemporain à travers un axe Nord-Sud, a attribué sa première bourse annuelle à Elaine Tedesco. L'artiste brésilienne a donc résidé à la Villa Raffet à Paris pendant six mois afin de réaliser une cabane d'observation implantée place Saint-Germain-des-Près en juin 2009 dans le cadre du Parcours Saint-Germain.

    Ce livre retrace six mois de travail, à travers la représentation de son univers. Elle y partage ses oeuvres précédentes ainsi que des extraits de son "carnet d'observation". On y trouve aussi un lexique de mots piochés au hasard dont elle donne sa propre définition, en les assimilant à son travail. Des clichés de l'installation germanopratine permettent de garder en mémoire cette oeuvre éphémère.

empty