Jets D'encre

  • Pour la deuxième année consécutive, Louise L. Lambrichs et Nathalie Tambutet proposent un choix de textes écrits par des lycéens du lycée Le Corbusier (Aubervilliers) dans l'atelier de l'écrivain. Ces textes, écrits en liberté, témoignent de la richesse des mondes intérieurs et des regards sur le monde qui se côtoient et se croisent dans cet établissement situé dans une zone classée, par les autorités, « zone prévention violence ». Ils témoignent aussi d'expériences fortes, et de cette maturité méconnue d'adolescents confrontés à un monde violent qui trop souvent les enferme dans des jugements collectifs, sans égard pour la singularité de chacun. Dans l'espace de l'atelier, chacun a vu s'ouvrir un espace nouveau à l'intérieur duquel il a pu exprimer, dans des textes où se mêlent expériences et imagination créatrice, ses joies, ses désirs, ses craintes, ses angoisses. Ces voix, loin de se réduire à celle des « quartiers » stigmatisés par notre démocratie, viennent de tous les coins du monde. Ici, à la faveur d'une initiative artistique, elles se rencontrent pour dire leurs mondes intérieurs et environnants, et rendre ainsi visible ce que chacun a de plus précieux : ce dont il souffre, ce qu'il imagine, et ce qu'il désire.

  • La Manufacture, le pont de Landy, le parc Stalingrad... Les élèves du lycée Le Corbusier d'Aubervilliers s'emparent de leur ville, de ses espaces et de son histoire pour écrire un recueil de textes composites, fruit d'un atelier d'écriture avec l'écrivain Abdelkader Djemaï. Ensemble, les lycéens convoquent à la fois le passé et le présent, laissant libre cours à leur imagination pour faire parler des photographies anciennes et actuelles, et ranimer des souvenirs à travers des lettres, des témoignages, de courts récits... D'un trait de plume agile et inspiré, ils dessinent le portrait d'une ville « de banlieue » généreuse et fascinante, démontant avec brio les idées reçues qui lui collent à la peau.

  • Dis-moi, lis-moi

    Collectif

    À travers des écrits protéiformes qui confrontent la réalité de leur monde au lyrisme de la rêverie, les élèves de l'atelier d'écriture « Dis-moi, lis-moi » du lycée Le Corbusier d'Aubervilliers se livrent avec une émouvante spontanéité, questionnant à brûle-pourpoint l'avenir, l'amour, la mort, les racines... la vie, quoi ! Qu'il s'agisse de raconter l'histoire d'une jolie princesse avide de tendresse ou d'imaginer la première mission d'un jeune ingénieur chez Google, chaque narration inscrit son auteur dans une projection personnelle et professionnelle, et ces plumes déjà mûres et dynamiques libèrent une énergie entraînante, une émotion contenue, tissant le portrait éloquent d'une jeunesse en construction.

empty